Skip to content

Mélenchon « clive » (sondeur / Libération)

20 octobre 2010

Voici un article du site @si (Arrêt sur Images). Je le copie-colle car il s’affiche au milieu d’une page sur leur site et pas facile à trouver et à lire…

Mélenchon « clive » (sondeur / Libération)
Par Gilles Klein le 20/10/2010

« Le verbe haut, fourni, toujours excessif: Jean-Luc Mélenchon est l’attraction médiatique de cet automne politique » constate Libération.

« Pour promouvoir son nouveau livre Qu’ils s’en aillent tous!, le président du Parti de gauche (PG) est partout : télés, radios, affiches placardées dans les rues, meeting lundi soir au théâtre Dejazet à Paris. (…) Grande gueule, réparties qui claquent et amusent, il a choisi une «ligne antisystème». «C’est le ticket d’entrée pour être écouté», assume-t-il. Le leader du PG se drape d’un populisme de gauche à la Hugo Chávez qu’il déclame en meeting depuis des mois à coup de «Qu’ils s’en aillent tous!», dérivé français du «Que se vayan todos!», slogan des manifestants argentins lors de la crise économique de 2001. »

Mais « Malgré ses gesticulations médiatiques, il «a encore un déficit de notoriété (…) explique François Miquet-Marty, directeur associé de l’institut de sondages Viavoice (…) Il tire bénéfice de sa sincérité, de sa franchise, de son absence de langue de bois, mais il clive.» »

Marie-Noëlle Lienemann (PS) dit « Il ne faut pas non plus qu’il se “georges-marchise”. La reconquête des couches populaires ne passe pas par le populisme.» La posture commence d’ailleurs à gêner les alliés communistes. En meeting le 3 octobre à Tarbes (Hautes-Pyrénées), Marie-George Buffet lui a publiquement fait remarquer. Se tournant vers lui à la tribune, l’ancienneministre lui a lancé: «Je t’entends Jean-Luc parler de populisme. Je préfère le terme de populaire!» Retiendra la leçon ? »
A propos des médias « il joue les futurs martyrs: «Quoi que je fasse, je serai lynché, le moment venu, comme tout le monde avant moi, là où j’ai été cajolé. Et alors les rats que j’ai tenus à distance à coups de bâton, genre Nouvel Observateur ou Chabot, sortiront de leurs égoûts eux aussi pour me frapper partout où ils pourront.»

Melenchon, Liberation Melenchon, Liberation

Un élément supplémentaire pour notre dossier Mélenchon, le trublion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :