Skip to content

Fatale tristesse

6 novembre 2009

tristesseAvant-hier j’ai appris le décès d’une collègue du lycée. C’était mon amie. Elle nous a quittés volontairement.

À vingt-cinq ans, France était une très belle jeune femme, qui semblait rayonnante de gaieté. Je n’avais jamais vu quelqu’un se faire autant d’amis aussi vite en arrivant dans un établissement !

Elle m’avait raconté certains problèmes personnels, j’avais senti chez elle une fragilité, mais rien ne laissait penser qu’elle ne pourrait pas surmonter ses relations avec son père ou ses problèmes de couple ! Les mêmes causes ne produisent jamais les mêmes effets… D’ailleurs je me trompe peut-être, ses raisons lui appartiennent puisqu’elle n’a laissé aucune lettre.

Ceci me renvoie à un autre suicide, vieux de quatorze ans : mon ami Florent s’était pendu aux grilles du Panthéon, peut-être pour exprimer que lui ne serait jamais un « grand homme ». Je n’avais que dix-huit ans à l’époque et j’étais passée par tous les sentiments : un choc immense bien sûr, l’incompréhension, la culpabilité, la colère même. Nous nous demandions tous pourquoi il avait fait ça, pourquoi il NOUS avait fait ça.

Aujourd’hui je sais que tout ceci est inutile. Il ne me reste que la tristesse.

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. 6 novembre 2009 19 h 52 min

    Bon courage. Tu sais, on ne sait jamais tout ce qui a pu précipiter une telle décision. Reste les sentiments que tu décris.

  2. 8 novembre 2009 14 h 47 min

    …la tristesse…. et les amis : ceux qui restent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :