Skip to content

Votez et faites voter pour votre Europe (3)

27 mai 2009

Ce billet est la suite et fin de ma réponse à la chaîne initiée par Arrêt sur les mots.

Troisième question : Quelle liste représente les idées que tu veux voir défendre au Parlement européen ?

Indépendamment que je sois militante au PG, si je n’avais pas rencontré ce parti je voterais quand même Front de Gauche pour changer d’Europe, et je vais vous expliquer pourquoi vous devriez faire de même si vous êtes d’accord avec moi.

Je vote en Île-de-France et 28 listes se présentent à nous. Il convient donc de faire un tri…

Tout d’abord, il est évident que le choix pour moi se limite aux forces de gauche et je ne vais pas m’étendre là-dessus : lecteur de droite, tu peux t’arrêter ici.

Ensuite, parmi les forces de gauche il y en a de deux sortes : ceux qui pensent que le capitalisme est «un horizon indépassable» (Lionel Jospin) et ceux qui veulent le renverser. Je me reconnais radicalement dans la deuxième catégorie, pour mille raisons qui peuvent se résumer en deux : le capitalisme est le système qui rend les riches de plus en plus riches et les pauvres, de plus en plus pauvres ; il est aussi le responsable, avec son corollaire de l’agriculture productiviste, de la catastrophe écologique dans laquelle notre planète s’enfonce. C’est pourquoi il me paraît urgent de prôner un autre système et non pas de simplement ralentir sa progression par des mesures dites «social-libérales» puisque le résultat sera toujours le même : une «fin de l’histoire» version ultralibérale.

Donc il ne nous reste plus qu’à éliminer Europe Écologie et le Parti Socialiste. Ne me faites pas l’argumentaire du vote utile, car au niveau européen le vote PS est plutôt selon moi un vote inutile version «Canada Dry» : ça a la couleur et l’odeur de la gauche pendant la campagne électorale et ça vote ensuite le grand marché transatlantique et la poursuite de la libéralisation des services publics à Strasbourg. En plus, étant donné que l’obtention d’un député par le Front de Gauche risque de se jouer à quelques voix, il vaut mieux «investir» sur cette liste plutôt que d’aider à élire un troisième député PS (même si j’aime bien Benoît Hamon). Et comme je l’ai déjà écrit dans un précédent billet, il n’est pas inutile de voter pour une liste qui risque de faire moins de 10% des voix !

Donc il nous reste trois listes de la gauche antilibérale : le Front de Gauche, Lutte Ouvrière et le Nouveau Parti Anticapitaliste. Entre ces trois-là, le choix est vite fait puisque je crois certes en la révolution (par définition, le changement de système que j’espère passe par là), mais je crois aussi que nous avons la chance de vivre dans une démocratie et que nos institutions permettent totalement d’amener au pouvoir des gens qui veulent la mettre en marche. La révolution par les urnes ! Voilà un bien beau mot d’ordre, qui se trouve être celui du Front de Gauche. LO et le NPA n’aspirent pas à gouverner notre pays, ils le disent en bien des occasions, et je me demande même pourquoi ils se présentent aux élections… Et je me demande encore comment ils peuvent justifier d’avoir voté contre ou s’être abstenus lorsqu’ils avaient des élus au Parlement européen et qu’était examinée la possibilité de commencer à réfléchir à la mise en place d’une taxation des flux de capitaux.

Pour terminer, un petit résumé des propositions précises du Front de Gauche pour cette élection, puisque l’on ne vote pas seulement pour des ides philosophiques mais aussi pour un programme concret :

  • sur le plan social et économique : mise en place d’un SMIC dans chaque pays à 60% du salaire moyen (et non médian, la différence est de taille) pour les faire converger progressivement, suppression de l’indépendance de la Banque Centrale Européenne et réorientation de sa politique vers l’emploi et non plus la lutte contre l’inflation (qui n’a aucun sens dans un contexte de chômage de masse), arrêt de la libéralisation des services publics et remise en cause des libéralisations déjà effectuées ; harmonisation fiscale et sociale permettant de tirer vers le haut la protection sociale des citoyen-ne-s de tous les pays membres et de lutter contre les délocalisations intra-UE ; adoption d’une «clause de l’Européenne la plus favorisée» afin, grosso modo, de donner à toutes les femmes les droits qu’elles ont dans les pays nordiques ;

    <p

  • sur le plan écologique :promotion des énergies renouvelables ; développement des transports en commun et du ferroutage, protection des milieux naturels et soutien à l’agriculture paysanne, réorientation de la Politique Agricole Commune en faveur des modes de protection respectueux de l’environnement et arrêt du dumping agricole au détriment des pays pauvres, maintien du moratoire sur les OGM ;

  • sur le plan institutionnel : renforcement des pouvoirs du Parlement, affirmation de la laïcité comme valeur fondamentale de l’Union, arrêt du processus de ratification du traité de Lisbonne et respect des votes néerlandais, français et irlandais ;

  • concernant les personnes immigrées : respect des droits fondamentaux des migrants (en particulier le droit d’asile, le droit à la scolarisation des enfants et le droit au travail), droits de vote et d’éligibilité aux élections locales et européennes, régularisation des sans-papiers et mise en place d’une politique de co-développement pour permettre aux pays pauvres de garder leurs citoyens qui aujourd’hui n’ont d’espoir que dans l’émigration, abrogation de la directive «retour» (directive de la honte !) ;

  • en matière de politique extérieure et militaire : refus de l’implantation de bouclier anti-missiles sur le territoire de l’UE, retrait des troupes européennes d’Afghanistan, refus de l’alignement sur la politique guerrière des États-Unis et notamment prise de sitance avec l’OTAN, engagement résolu en faveur la création d’un État palestinien souverain avec Jérusalem-Est comme capitale.

Avec tout ça, si vous n’êtes toujours pas d’accord avec moi, je ne peux rien faire de plus…

Alors ça y est, j’ai enfin réussi à répondre à la chaîne, il me reste maintenant à passer le flambeau… Je vais donc demander à Gauche de Combat, à Émile, à Franck et à Adrien qui, étant lycée, n’aura peut-être pas le temps de répondre.

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 27 mai 2009 23 h 44 min

    Ne me faites pas l’argumentaire du vote utile, car au niveau européen le vote PS est plutôt selon moi un vote inutile version «Canada Dry»

    Ouh là là là, tu es très méchante de n’être pas d’accord avec le PS, alors qu’au fond, le PS, c’est la gauche, donc si tu ne déclares pas ton amour PS, c’est que tu aimes Nicolas Sarkozy.

    Voilà, j’ai fait l’argumentaire du « vote efficace ». Les lecteurs socialistes sont dispensés de le refaire.

Trackbacks

  1. Votez et faites voter pour votre Europe (version courte) « Le monde de Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :